Il ne nous aura suffi que d’une courte visite chez la famille Cantin pour réaliser l’ampleur du travail qui se cache derrière le précieux nectar avec lequel on aime garnir nos crêpes le dimanche matin. On a rapidement compris l’énergie et le temps que met chaque acériculteur dans la création de ce produit qu’on adore tant et qui fait partie de notre patrimoine : le sirop d’érable. 🍁 

En tant que Canadiens aguerris, on a souvent l’impression qu’on connait tout de ce produit… Après tout, il coule dans nos veines!  Mais derrière ce petit liquide sucré se cache un processus bien plus complexe que ce que l’on peut s’imaginer. 

Le temps des sucres 

Chaque année, en mars, la terre de L’Érable au Fil du Temps devient une petite fourmilière. Mathieu Cantin, Jessica  Boudreau-Laroche et leurs enfants Michaël, Manuel, Lydia et Loucas se mettent au travail.

Goutte par goutte, la sève des érables fait son chemin vers un gigantesque fourneau. La nuit, on peut entendre le crépitement des bûches de bois qui chauffent le four à une haute température. Ce dernier doit être alimenté chaque 7 minutes pour maintenir la température idéale qui permet d’obtenir un sirop de qualité supérieure. Il ne suffit que d’un degré de trop ou de moins pour mettre en jeu la qualité du sirop. 😱 C’est pour cela que l’attention aux détails est primordiale pour toute l’équipe! 

Les choses ont bien changées depuis le temps de nos ancêtres, les seaux au pied de chaque érable sont remplacés par des tuyaux bleus. Moins jolis peut-être, mais ceux-ci permettent de réduire les pertes et d’éviter de faire entrer des bestioles dans l’eau d’érable. Par contre, L’Érable au Fil du Temps chauffe toujours leur immense fourneau au feu de bois. Une tradition qui ne pourra jamais être modernisée selon eux, puisqu’il n’y a rien comme le chauffage au bois pour obtenir un sirop onctueux. 🤤

Manger du sirop en plein mois de juillet. Ça vous dit?

La mission de L’Érable au Fil du Temps est d’apporter l’érable dans l’assiette des gens à longueur d’année. C’est la raison pour laquelle des employés passionnés du sucre travaillent à la transformation du sirop pour en faire des produits variés. Des vinaigrettes, des épices, du beurre d’érable des plus onctueux, des cornets à la tire (et bien plus) sont confectionnés chaque jour dans le but de sucrer le bec des Canadiens à l’année longue. 

Madame Ginette Doucet est la reine des cornets à l’érable! 🙋🏼‍♀️ Chaque jour, elle et l’équipe en cuisine arrivent à confectionner plus de 7 000 cornets. 😬 Ce sont des produits très en demande et, on doit l’avouer, les meilleurs que nous avons jamais dégustés! Sans blague. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont disponibles dans notre garde-manger pour un temps limité. 

En plus d’offrir des services de cabanes à sucre mobiles, toute la famille participe aussi à des marchés de noël, des festivals et bien plus. 

Dans votre assiette 

Dans le but de vous faire découvrir une recette à cuisiner à l’année et pas uniquement durant le temps des sucres, notre chef Gabrielle Pellerin a concocté le plat de médaillons de porc au beurre d’érable avec salade de patates douces, fenouil et pommes au menu la semaine prochaine. Un vrai délice! 

Découvrez certains de leurs produits dans le garde-manger. Vous allez voir ce que nous voulions dire par beurre d’érable des plus onctueux et les MEILLEURS cornets d’érable que nous avons eu la chance de goûter! C’est du sérieux. Madame Ginette Doucet est vraiment la reine des cornets au beurre d’érable! 🍁🍦🧡

 

 

Posted by:Vanessa

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *